skip to Main Content
Menu

Z’otz* Collective

Exposition : 2 au 23 june 2023
Vernissage et visite guidée de la galerie avec l’artiste : 1er june à 18 h
Ruche d’art (en présentiel) : 3 june de 10 h 30 à 13 h

Le dessin est notre principal moyen d’expression et est utilisé pour répondre à l’autre et à ce qui nous entoure. L’approche directe nous permet de créer des images excentriques et humoristiques qui examinent les expériences de déplacement, de transition et de transformation des immigrants. Le travail est lié aux traditions de narration de nos origines latino-américaines, avec des êtres mythologiques, des animaux et des symboles. Notre proposition d’exposition comprend des dessins, des sculptures et un dessin mural éphémère in-situ créé pendant cinq jours sur un mur de la galerie. Les dessins seront d’une taille allant de 11 × 15 pouces à 22 × 30 pouces. Nous inclurons des sculptures en céramique qui pourront être exposées sur des socles, selon l’espace disponible.

Concept du dessin mural : il s’agira d’une plateforme qui intègre des éléments et une iconographie de l’hybridité culturelle, et qui utilisera l’idée de la niche comme point de départ. La signification originale du mot français « nicher » est « faire un nid ». Nous sommes intrigués par la niche comme espace d’incubation, de collecte, de recherche et de partage d’histoires. La nicho catholique romaine, faite d’une boîte en bois ou en fer blanc, abritait des objets religieux et servait de petits sanctuaires pour relier les croyants à leur spiritualité. Les civilisations préhispaniques utilisaient les niches comme éléments architecturaux dans leurs temples.

Biographies des artistes :

Erik Jerezano est né à Mexico en 1973. Il est un artiste autodidacte qui a exposé dans des galeries et des centres d’artistes autogérés au Canada et au Mexique. Il a reçu des subventions du Conseil des arts de Toronto et du Conseil des arts de l’Ontario, et ses œuvres ont été achetées par la Banque d’œuvres d’art du Conseil des arts du Canada. Il a participé à des projets artistiques communautaires à Mexico, où il a collaboré à des murales extérieures. La douceur indescriptible de la réflexivité (souvent) ironique de l’œuvre de Jerezano lie les deux endroits où il a été le plus marqué culturellement : Mexico City et Toronto.

Nahúm Flores est né à Danlí, au Honduras, et a immigré au Canada à l’âge de 17 ans, après avoir vécu au Mexique et aux États-Unis. Il est titulaire d’un baccalauréat en dessin et en peinture de l’Université OCAD. Il a reçu des bourses de la Fondation Pollock-Krasner, du Conseil des arts de l’Ontario et du Conseil des arts de Toronto. Ses peintures et ses installations de dessins ont été largement exposées au Canada et en Amérique centrale. Il a été l’un des six artistes à remporter la Biennale d’art visuel du Honduras en 2006. Cette année, son travail a fait l’objet d’une exposition solo intitulée « The Inheritors », au Musée de l’identité nationale de Tegucigalpa, au Honduras. En grandissant au Honduras, Flores a été exposé à un mélange de croyances catholiques et indigènes qui se reflètent dans la vie quotidienne. Ses œuvres mixtes sont une fusion de dessins et de matières traitées de manière intuitive. Ce mode de travail donne la parole à son subconscient, ce qui se traduit par des figures expressives et des formes amorphes. Bien que les scènes dépeintes soient souvent sombres, elles reflètent également son sens de l’humour.

Ilyana Martínez est née à Toronto et a grandi en Pennsylvanie, dans le Wyoming et au Mexique. Elle est titulaire d’un baccalauréat en design du Nova Scotia College of Art and Design, et s’est spécialisée en dessin et en peinture à l’Ontario College of Art & Design. Elle a participé à des projets de conception dans des musées de premier plan tels que le Musée des beaux-arts du Canada (Ottawa), le Musée des beaux-arts de l’Ontario (Toronto), le Royal Tyrrell Museum of Palaeontology (Drumheller) et le National Museum of Art (Mexico). Ilyana a reçu de nombreux prix pour ses dessins et ses peintures, notamment de la Pollock-Krasner Foundation de New York, du Conseil des Arts du Canada, du Conseil des Arts de l’Ontario et de la Société canadienne des peintres en aquarelle. Son travail évoque des lieux de lignes, de gestes et de couleurs, où les mondes contrastés de l’urbain et du naturel coexistent et se soutiennent mutuellement pour créer d’autres possibilités. Les dessins sont des cartes environnementales superposées : du bâti, du non bâti et de l’imaginaire.

www.zotzcollective.blogspot.com

 

                                

Soutenez votre centre

L’enseignement des arts fait
une différence. Aidez-nous à
bâtir une communauté créative!

Back To Top