skip to Main Content
Menu

Un dialogue artistique : John Heward et Harold Klunder

Commissaire : Paul Machnik

Visite commentée sur Facebook Live : Jeudi 7 janvier à 17 h
Ruche d’art virtuelle (Zoom) : Samedi 30 janvier de 10 h à midi
Exposition : Du 8 au 30 janvier 2021

La Galerie McClure du Centre des arts visuels est heureuse de commencer l’année avec la présentation du travail collaboratif des artistes abstraits canadiens Harold Klunder et feu John Heward. Ils se sont réunis pour collaborer à une série de gravures uniques avec le graveur montréalais Paul Machnik. Les deux artistes travaillaient déjà indépendamment avec Paul au Studio PM à Montréal depuis plusieurs années quand ils ont décidé d’explorer le médium du carborundum en tandem.

Les oeuvres qui en résultent, évoluant sur une période de onze ans (2008-2019), témoignent de leur appréciation commune de l’approche expérimentale. Ces oeuvres marquent une collaboration remarquable et historique entre des artistes canadiens estimés et constituent un hommage, puisqu’elles ont été réalisées au cours du dernier mois précédant le décès de John.

Comme le dit Harold Klunder, « Le processus a été très direct, il n’y a pas eu de deuxième prise – je suis simplement heureux que nous ayons pu le faire ».

John Heward
John Heward est né à Montréal en 1934. Peintre et sculpteur, sa carrière s’est déroulée avec succès au Canada où il a multiplié les expositions et où il compte de nombreux collectionneurs. Il s’est également illustré à l’échelle internationale comme batteur au sein de formations de free jazz.

À partir des années 60, John a mené une carrière de peintre et de sculpteur très singulière. Il a adopté les principes esthétiques relevant autant de l’expressionisme abstrait que du minimalisme. Ses matériaux de prédilection couvrent un large spectre : la toile écrue, la rayonne, le vinyle, le papier, le bronze, l’acier, l’aluminium. Il met ces supports au service d’une créativité spontanée allant sans cesse de l’abstraction gestuelle à l’abstraction géométrique. Heward défend une manière très personnelle d’appréhender l’espace créatif : ainsi, pour lui, l’œuvre se profile comme un objet en perpétuelle évolution.

Heward a commencé à travailler avec le maître-imprimeur Paul Machnik au Studio PM en 1998. À partir de cette date se sont succédé des années de fructueuses et de joyeuses collaborations qui se sont traduites par la production de nombreuses gravures : des pointes sèches et des aquatintes. Ces types d’impression convenaient certes aux créations gestuelles et échevelées de l’artiste mais plus encore à ses compositions minimalistes. En 2008 puis en 2017-2018, Heward a participé avec son collègue et ami Harold Klunder à l’élaboration d’une suite de gravures et notamment de tirages de grand format au carborundum qui témoignent de son inclination pour l’improvisation et de son sens aigu de la recherche expérimentale.

John Heward est décédé en 2018.

Harold Klunder
Harold Kunder est né en 1943 à Deventer, aux Pays-Bas. En 1952, il a immigré au Canada avec sa famille. Aujourd’hui, il est un des peintres canadiens parmi les plus connus. Ses toiles aux empâtements richement colorés sont l’aboutissement d’un long travail et comportent des éléments formels qui relèvent à la fois de la figuration et de l’abstraction. Elles suscitent ce que l’artiste appelle « un réalisme psychique ». Depuis 2000, Klunder partage sa vie entre Montréal (Québec) et Flesherton (Ontario) – son lieu de résidence. Il dispose d’un atelier dans les deux villes. Parallèlement, il enseigne et anime des ateliers de créations un peu partout au Canada.

Bien que la renommée de Klunder repose sur la qualité de ses compositions picturales à l’huile, l’originalité de ses gravures n’en contribue pas moins à renforcer sa réputation. Comme il le déclare volontiers, la gravure offre « une immédiateté qui ouvre des pistes d’explorations stimulantes liée à ce medium dont la nature intrinsèque est l’urgence. Et puis la gravure exige un indispensable et subtil travail de collaboration dont le caractère social maintient constant le dialogue et nourrit ainsi le propos narratif.»

Au fil des années, Klunder a collaboré avec beaucoup d’artistes. Il a notamment exécuté des lithographies avec David Umholtz et Charles Marsh, à la Moosehead Press à Winnipeg (Manitoba) ; avec Otis Tamasauskas et George Maslov (Ontario) ; avec Christian Lepoul à l’Atelier Circulaire à Montréal (Québec) où il a également fait des gravures sur bois en compagnie d’Alan Flint. En 2011, il a mené à bien une série de gravures au carborundum avec Agathe et Alain Piroir à l’Atelier-Galerie A. Piroir. Depuis 2002, il a produit de nombreuses gravures avec Paul Machnik au Studio PM où il travaille régulièrement. C’est au Studio PM d’ailleurs qu’il a récemment réalisé des suites de gravures au carborundum en tandem avec John Heward, artiste avec lequel il partage également sa passion pour la musique.

Harold Klunder réside actuellement à Flesherton (Ontario) avec sa compagne, l’artiste Catherine Carmichael.

Écoutez l’échange entre Harold Klunder et Victoria LeBlanc, ancienne directrice du Centre des arts visuels, au sujet du processus de collaboration observable dans l’exposition Un dialogue artistique : John Heward et Harold Klunder.  L’entretien porte sur les œuvres individuelles de l’exposition ainsi que sur la nature même de la collaboration entre Klunder, son collègue et ami , le regretté John Heward et le maître graveur Paul Machnik. (L’entrevue est en anglais.)

Lire la transcription en français

Le Studio PM de Montréal est un atelier de gravure d’art crée en 1978 par Paul Machnik, maître graveur. Paul Machnik fit son apprentissage à Montréal sous la direction de Richard Lacroix à La Guilde Graphique. Le Studio PM a édité des eaux-fortes et des aquatintes originales d’artistes renommés tels que Betty Goodwin, Alfred Pellan, Jack Shadbolt, Kenojuak Ashevak, pour n’en nommer que quelques-un.e.s. Depuis 1994, le Studio imprime des eaux-fortes et des aquatintes pour les collections annuelles de l’automne et du printemps de gravures du Cape Dorset (Kinngait).

Paul et sa partenaire, Bess Muhlstock, ont dirigé des ateliers de gravure dans l’Arctique canadien de même qu’avec le peuple Chukotka en Sibérie orientale et les Aborigènes australiens du Queensland septentrional. On trouve des gravures produites par le Studio PM dans les grandes collections, notamment au Musée des Beaux-Arts du Canada à Ottawa, au Musée canadien de l’histoire à Gatineau (Québec) et au Musée de l’Homme à Paris.

L’exposition en images

*liste de prix disponible sur demande : galeriemcclure@centredesartsvisuels.ca

Soutenez votre centre

L’enseignement des arts fait
une différence. Aidez-nous à
bâtir une communauté créative!

Back To Top