skip to Main Content
Menu

Ontologie

Visite commentée en ligne : Jeu. 3 juin à 17 h

Ruche d’art en ligne : Sam. 26 juin de 10 h à 11 h

Exposition (Galerie 1) : 4 au 26 juin, 2021

Montrer sa vulnérabilité peut sembler inacceptable pour certains, mais c’est un sentiment privé de solitude qui transparaît ici. Cette série d’œuvres présente l’aboutissement de scènes flottant dans l’esprit de l’artiste, une étrange combinaison d’images qui traduit son désir d’un sentiment de continuité émotionnelle et d’appartenance psychologique. Empruntant le concept de fantaisie aux peintures folkloriques et aux romans graphiques coréens, il est stimulé par les traits audacieux et l’immobilité graphique de ces deux iconographies lorsqu’il visualise son paysage intérieur contemplatif, révélant dans chaque pièce à la fois sa conscience et son subconscient. Partant d’une formation ambiguë de gribouillis, l’artiste continue à travailler jusqu’à ce que la pièce atteigne un espace plat où il n’y a pas de gravité. À travers ces formes symboliques, il explore les conditions de déplacement émotionnel et crée un paysage surréaliste pour échapper aux sentiments négatifs. Chaque œuvre est un fragment du voyage dans son paysage onirique, son monde intérieur.

Né en Corée du Sud, Jongwook Park est titulaire d’une maîtrise en design de communication de l’Université Sangmyung (Séoul) et d’un diplôme en art et design d’animation du Collège LaSalle (Montréal). Vivre en terre étrangère l’a forcé à sortir de sa zone de confort psychologique, une désorientation qui l’a amené à réexaminer objectivement le familier. Son travail s’inspire des pratiques artistiques traditionnelles tout en adoptant de nouvelles techniques et se distingue par son traitement unique du trait dessiné. Ses œuvres ont été présentées dans des expositions et des publications à Montréal, Toronto et Vancouver, ainsi qu’en Corée du Sud, au Japon et aux États-Unis.

Pour davantage d’informations : jon-p.weebly.com

Conforts illusoires

Visite commentée en ligne : Jeu. 3 juin à 17 h

Exposition (Galerie 2) : 4 au 26 juin, 2021

Avec les dessins et les pièces en céramique de cette exposition, Saba Heravi fait une étude du soi en relation avec les complexités et une définition impossible de la féminité. Inspirée par les miniatures et les contes populaires persans, elle crée un univers de récits fantastiques peuplés par des femmes. Ses personnages sont souvent nés de son expérience personnelle et, comme l’artiste, sont en pleine quête intérieure. Leurs mondes sont silencieux et elles vivent des allégories émotionnelles sans conclusion. Ces femmes se livrent allègrement, comme si rien d’inhabituel ne se produisait, à des actes sombres, ludiques et étranges, alors qu’elles sont confrontées à des défis quotidiens également partagés par l’artiste. À travers ces femmes, Saba parle de sa propre mémoire prodigieuse et inconsciente.

Les objets sont une partie importante de notre mémoire, de notre histoire et de notre identité ; comme elle le dit, « ils ont leur propre histoire et créent leur propre caractère » et ils mènent la narration. L’argile renferme dans ses molécules la mémoire de ce qui a été fait avec elle, tout comme nous gardons nos souvenirs en nous. À travers son processus artistique, Saba reconstruit son propre récit et son identité personnelle.

À travers sa pratique artistique, qui englobe le dessin, la céramique et l’intaglio, Saba Heravi explore l’idée de la maison, et la façon dont la mémoire et l’identité se transforment à travers le temps et la géographie. Saba est née en Iran en 1989 et a déménagé au Canada en 2012. Elle a obtenu un baccalauréat en arts plastiques de l’Université Concordia en 2019 et détient également une maîtrise en génie du bâtiment. Son travail a été exposé dans des expositions collectives à Montréal depuis 2016, et elle a effectué des résidences d’artistes à Montréal et commencera une résidence de recherche en céramique à la Maison des métiers d’art de Québec en 2022. Saba Heravi remercie le Conseil des arts du Canada pour son soutien sous forme de subvention de recherche et de création afin de développer cette exposition.        

Pour davantage d’informations : sabaheravi.com

Soutenez votre centre

L’enseignement des arts fait
une différence. Aidez-nous à
bâtir une communauté créative!

Back To Top